TOP 10 des Peintres espagnols les plus célèbres

Le milieu de la peinture espagnole a toujours été riche de ses hommes pleins de talents qui ont fait sa renommée de par le monde. Ce sont des hommes d’exception qui ont laissé dans les musées et lieux d’exposition les traces de leurs messages au monde. Ils étaient d’époques différentes, de motivations divergentes et de courants divers. Certains sont reconnus cubiste, d’autres surréalistes, impressionnistes, baroques ou encore du courant de la renaissance. Voici le top 10 des peintres espagnoles qui ont marqué l’histoire.

 

1- Le Greco:

Doménicos Theotokópoulos El Grecovia – wikipedia

Doménicos Theotokópoulos de son vrai nom, El Greco est une figure emblématique de la peinture espagnole. Le monde se bouscule pour voir ses œuvres représentées à Tolède en l’occurrence et au musée de Prado à Madrid. Ses premières inspirations viennent de Tintoretto, de Titian et par la suite de Michelangelo. Tombé amoureux de l’Espagne, il y a vécu jusqu’à sa mort en 1614. Il arborait plusieurs casquettes, architecte, portraitiste, etc. Ses créations aux couleurs vives et faites sur de grands espaces furent demandées pour décorer de nombreuses églises. On le reconnaîtra à travers une multitude d’œuvres telles que l’enterrement du comte d’Orgaz réalisée dans l’Église de Santo Tomé à Tolède en 1586 ou encore le Laocoön actuellement dans la National Gallery of Washigton. Sa création remonte à l’an 1610.

 

2- Diego Vélasquez:

Statue de Diego Vélasquezvia – timeout

Vélasquez est un talent à l’état pur, précoce qui plus est. Il se mit à peindre à l’âge de 11 ans. À 16 ans, l’artiste était déjà prêt. On reconnaît ses œuvres aux scènes de vie qu’elles représentent, à ses portraits et à ses peintures naturalistes d’objets. En 1613, il décida de partir en aventure. À la capitale Madrid, son talent fut hautement apprécié après qu’il eut réussi avec perfection à peindre le jeune roi Philippe IV. Ses peintures à la cour étaient un mélange d’images fantastiques et mythologiques.

Un coup séjour en Italie et son contact avec les œuvres Titan et de Tintoretto lui permirent de marquer une rupture avec ses peintures traditionnelles. Il était même devenu un peu excentrique. Ses œuvres telles que l’Immaculée Conception peinte en 1618 se retrouve à la Nationale Gallery de Londres tandis que le triomphe de Bacchus créé en 1629 est exposé comme tant d’autres (Las Meninas 1657, La Reddition de Breda 1635) au Musée du Prado de Madrid. Vélasquez était un peintre baroque.

 

3- Bartolomé Estéban Murillo:

Peintre Bartolomé Estéban Murillovia – wikipedia

Beaucoup de toiles de la cathédrale de Séville entre autres portent son nom. Il voyagea très peu et mourut en 1682 à l’âge de 65 ans. Il s’était spécialisé dans les toiles d’églises. Au sommet de son art, il créa en 1660 l’Académie des beaux-arts (la Academia de Bellas Artes).

Murillo fut influencé par les œuvres de beaucoup d’artistes tels que Vélasquez, Zurburan ou encore l’Italien Caravaggio. Il faisait dans ses œuvres un mélange du l’air obscur (chiaroscuro) du naturalisme et du réalisme. Ce sont ses dernières années qui ont fait sa célébrité. Dans le Musée du Louvre, vous verrez son tableau intitulé le Jeune mendiant. À la Walters Art Gallery ç Baltimore, vous pouvez admirer la version Murillo de l’Immaculée Conception peinte en 1679. D’autres œuvres telles que El Buen Pastor (1660) ou Anciana (1642) sont exposées dans le musée de Prado à Madrid.

 

4- Francisco Goya:

le Peintre Francisco Goyavia – turismodearagon

L’artiste au style unique atteint de surdité à la fin de sa carrière de peintre qu’il commença à l’âge de 14 ans. C’est comme cela qu’on peut résumer la vie de Goya. Sa célébrité au 18e siècle n’avait d’égal. Il fit un court séjour en Italie. Ses influences les plus profondes viennent de Francisco Bayeu, de Rembradnt et de Vélasquez. Ses créations de tapisseries satiriques lui ont attiré les faveurs du roi Charles IV. En 1792, un peu avant l’occupation française de 1808 à 1814, Goya voit disparaître ses fonctions auditives.

Sa surdité était telle qu’à ses derniers moments de vie, on le soupçonna de folie. Il était très tourmenté et exprimait si bien ses tourments dans ses tableaux. Il meurt en 1828 laissant derrière lui une multitude d’œuvres de renom dans telles que la série des Maya (La Maya desnuda 1798 et La Maya Vestida 1798) en réponse à la critique des courtisans de la cour du roi. Les œuvres sont au musée de Prado à Madrid.

 

5- Pablo Picasso:

Pablo Picassovia – morlaix

Pablo a été très peu influencé par d’autres peintres. Son style est unique même s’il a reçu des cours d’art à l’Académie des Beaux-arts de Madrid. Déjà à 14 ans, il tenait son premier chef-d’œuvre : « Sciences et Charité ». De son vrai nom Pablo Blasco, il décida au bout d’un temps de signer ses œuvres en utilisant le nom de sa mère. Picasso est celui qui développa à Paris le courant cubisme. Les formes humaines sur ses toiles devenaient de moins en moins reconnaissables. Il s’était en effet installé à Paris en 195 et 1907. Picasso a produit des œuvres hors pair dont les enchères aujourd’hui ne font que grimper. Nous pouvons citer parmi ses œuvres :

  • L’enfant et la colombe en 1901 se trouvant actuellement à la National Gallery de Londres ;
  • La Guernica peinte en 1937 et disponible aujourd’hui au Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia de Madrid ;
  • Les Demoiselles d’Avignon créée en 1907 et exposée au Metropolitan Museum of Art de New York.

6- Juan Gris:

Juan Grisvia – pointespalettespartition

Gris a été une révélation dans le milieu de la peinture espagnole. Mais il est mort trop jeune, à 40 ans sans avoir eu le temps de développer son art. à 18 ans déjà, il avait appris à faire du dessin mécanique. À 19 ans, il alla s’installer à Paris pour y côtoyer les grands du milieu de la peinture de l’époque qui vivaient à Paris. Il fut notamment influencé par Matisse et par le courant cubiste véhiculé par Geoges Braque et Pablo Picasso. En 1915, il avait son propre style de peinture et était au sommet de son art, mais fut chopé par la mort en 1927.

Il était l’auteur de portrait de Picasso en 1912 exposé à The Art Institute de Chicago. Dans la Tate Modern à Londres, vous retrouverez la preuve de l’immense talent de Gris à travers Bouteille de rhum et journal (1914) et Violon et fruit (1924). D’autres sont disponibles en Espagne notamment La chanteuse (1926) exposée au Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia à Madrid.

 

7- Salvador Dali:

Le Pientre Salvador Dalivia – discoverwalks

Originaire de la Catalogne où il naquit en 1904, Dali était l’excentricité incarnée. Il avait un talent inné pour les arts. Il avait voulu certes l’apprendre dans les écoles de formations de l’époque, mais s’est fait expulser à plusieurs reprises pour incitation des étudiants à la manifestation (Escuela de Bellas Artes). Il était un grand adepte du surréalisme. Il sculptait, écrivait, etc. Il rejoint ses compères à Paris, mais fut très tôt banni du cercle des peintres surréalistes par André Breton vers la fin des années 1930. Il se rendit par la suite aux États-Unis où il vécut entre 1939 et 1948 et se fit remarquer par une peinture axée sur la sexualité et la religion. Ses peintures sont légion.

  • Le téléphone homard en 1936 qui se trouve à Tate Modern à Londres
  • Le grand masturbateur peint en 1929 qu’on peut retrouver au Museo Nacional Centro Reina Sofia de Madrid.

8- Joan Miro:

Le peintre Joan Mirovia – sothebys

Né en 1893, Miro montait déjà aux Galleries Dalmau à Barcelone sa toute première exposition en 1918 après 3 ans de travail acharné. Il avait quand même fait entre 1910 et 1915 de grandes écoles d’art telles que l’école des Baux-Arts et l’école de Francesc Gali. À Paris où il se rend en 1920, il fit la connaissance d’André Breton et de Pablo Picasso qui lui ouvrirent les portes de la célébrité. C’est à cette époque qu’on lui fit l’honneur de décorer le ballet russe « Roméo et Juliette ». Dans sa vieillesse, il faisait beaucoup plus de la peinture murale. L’auteur de « La ferme » vendu à Ernest Hemingway fut reconnu docteur honoris causa de l’Université de Havard en 1968. Il inaugura aussi la fondation Joan Miro à Barcelone. Il meurt à 90 ans. Ses œuvres :

  • Homme et femme devant un tas d’excréments en 1935 disponible à la Fundacio Miro à Barcelone ;
  • Paysan catalan en 1925 disponible à la Tate Modern de Londres, pour ne citer que ceux-là.

 

9- Joaquim Sorolla:

Joaquin Sorollavia – michelbois

Sorolla est un artiste peintre qui a été influencé par plusieurs peintres à savoir Vélasquez, el Greco et plus tard par ceux qui excellent dans l’impressionnisme à Paris. Il avait su finalement trouver son style à lui qui mélangeait réalisme et lyrisme. Sorolla fit ses premières armes à 11 ans en suivant des cours de dessin et à 16 ans à la Escuela Superior de Bellas Artes de San Carlos.incompris au début, il finit par se faire une place parmi le cercle fermé des grands peintres de son époque. Quelques années avant sa mort, il dispensait à l’école de Beaux-Arts de Madrid des cours de couleurs et composition. Les œuvres qui firent sa célébrité sont :

Mar y Rocas de San Esteban, A la Sombra de la Barca, Valencia, La Siesta, Retrato de la Senora de Pérez de Ayala toutes exposées au Museo Sorolla de Madrid.

 

10- Eduardo Arroyo Rodrigez:

Le Peintre Eduardo Arroyo Rodriguezvia – franceculture

Le peintre aux multiples talents mort en 2018 à 81 ans a marqué de son pinceau son temps. Il est à la fois Peintre, lithographe, graveur, sculpteur. Il a fait le tour de l’Europe, de Madrid à Paris en passant par Milan. Il appartenait au mouvement de la figuration narrative et de la pop art. Il reçut plusieurs distinctions au nombre desquelles nous pouvons citer la Médaille d’or du mérite des beaux-arts reçu en 2000, le prix national d’arts plastiques d’Espagne en 1982.

Les œuvres de Arroyo sont accessibles pour la plupart au Musée national centre d’art Reina Sofía de Madrid. Entres autres, nous pouvons citer Oui oui, nous rentrerons dans le Marché Commun16 (1971), La Femme du mineur Perez-Martinez, dite Tina, rasée par la police (1967) ou encore La lutte de Jacob et l’ange (2011)

L’article TOP 10 des Peintres espagnols les plus célèbres est apparu en premier sur voymag.com: votre magazine de Voyage, aventures et découvertes.

from voymag.com: votre magazine de Voyage, aventures et découvertes https://ift.tt/2xmTnCt
via Magazine de Voyage

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s